0000-00-00 - ENERGIE- Soutien des approvisionnements de la SAR par un pool bancaire

ENERGIE- L'Energie et l'Industrie à l'honneur en Conseil des Ministres

Le ministre sénégalais de l'Energie, Samuel Sarr, a annoncé la signature d'un mandat de crédit revolving destiné à soutenir la Société africaine de raffinage (SAR, publique) dans ses efforts d'approvisionnement en hydrocarbures, a appris l'APS, jeudi de source officielle à Dakar.

 

Ce montage financier, indique la même source, ‘'verra la participation de la Société Générale, de la BNP Paribas, de Attijari Bank, de Ecobank et de UBA, d'un montant de 250 millions d'euros trimestriel, soit 162 milliards de nos francs (CFA)''.

 

Selon le communiqué du conseil des ministres, M. Sarr a, par ailleurs, fait le point sur l'état des raffineries en Afrique, notant que la raffinerie sénégalaise ‘'est l'une des rares à être encore opérationnelle''.

 

Début février, le Comité national des hydrocarbures (CNH) avait relevé les difficultés actuelles que traverse l'industrie du raffinage en Afrique, avec l'arrêt de la SAR ainsi que la Société ivoirienne de raffinage (SIR), la Raffinerie du Ghana (TOR) et l'unité de production d'essence de la SONARA, au Cameroun.

 

Au Sénégal, la récente pénurie d'essence et les nouveaux prix à la pompe pour le gasoil et les autres produits pétroliers, rappelle-t-on, ont été affectés par l'arrêt de la raffinerie de la SAR, dysfonctionnement constaté en fin décembre 2009.

 

Jeudi, M. Sarr a en outre fait état de la conclusion des discussions pour le rachat de GTI (producteur indépendant d'électricité) avec le retour de ce dernier sur le réseau au début du mois d'avril prochain.

 

‘'Enfin, souligne le communiqué, (le ministre de l'Energie) a évoqué le règlement à l'amiable du conflit entre la GTI et la SENELEC.''

 

De son côté, le ministre des Biocarburants et de la Pisciculture a fait part au conseil des ministres, de la mise en place, par arrêté du Premier ministre, du Comité national des biocarburants, rapporte le communiqué gouvernemental.

 

‘'Elle (Thérèse Coumba Diop) a, par ailleurs, salué le sens de la responsabilité sociale de l'entreprise SOCOCIM (première cimenterie sénégalaise) qui s'est investie dans la culture du jatropha pour la production de biocarburants.''

 

Sur un autre plan, l'industrie sénégalaise a gagné 23 points, dans le rapport 2009 de l'Organisation des Nations unies pour le développement industrielle (ONUDI).

 

Selon le ministre de l'Industrie, Me Ousmane Ngom, ce classement fait ainsi du ‘'Sénégal un des principaux moteurs de croissance de l'UEMOA'' (Union économique et monétaire ouest africaine).

 

signale le texte, a informé ‘'de la commande de 500 unités de transformation destinées aux familles, villages et communautés rurales conformément aux instructions du président de la République relatives à la valorisation des produits agricoles‘'.      

04/03 Plus d'infos sur http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=65747