2010-12-30 - le Code de bonne conduite de CBAO en exemple de pratique RSE .... (2)

PhotoRaghniCbao

UNE VISION COMMUNE POUR CONSTRUIRE NOTRE REUSSITE

« Conscient de l'importance majeure que revêt l'éthique dans les comportements professionnels, soucieux de sa réputation et de son image, CBAO Groupe Attijariwafa bank a choisi d'être exemplaire en matière de déontologie à l'image de la maison mère. » Abdelkrim RAGHNI - Directeur Général CBAO

 

PRESENTATION DU CODE

CBAO Groupe Attijariwafa bank a mené une réflexion sur la démarche déontologique à mettre en place au sein de la banque. Un travail structurant qui s'est étalé sur une année a donné naissance à un code de déontologie auquel plusieurs collaborateurs ont participé.

 

Ce Code représente la première étape de la démarche et définit un certain nombre de principes et usages résultant non seulement de l'application des textes légaux mais également de valeurs que la Banque décidé d'adopter pour conforter son image et son professionnalisme.

 

La pérennité de la réussite pour toute institution financière est conditionnée par la confiance de ses clients, une pratique éthique des affaires, aussi bien dans les modes de gestion que dans les attitudes professionnelles et personnelles de l'ensemble des personnes qui y travaillent. Pour CBAO Groupe Attijariwafa bank, c'est le garant de l'avenir de toutes ses collaboratrices et de tous inspirée des grands groupes, CBAO Groupe Attijariwafa bank a lancé depuis Avril 2009 la réflexion autour de la déontologie.

 

La banque a ainsi défini des valeurs qui doivent guider les attitudes de chaque collaborateur et les principes de management, à tous les niveaux hiérarchiques à travers la mise en place d'un code de déontologie.

 

Le terme déontologie fait référence à l'ensemble des principes et règles éthiques qui gèrent et guident une activité professionnelle. Il fait référence également à l'éthique, définie comme science de la morale et l'art de diriger la conduite.

 

Ces normes sont celles qui déterminent les devoirs minimums exigibles par les professionnels dans l'accomplissement de leur activité.

 

Un Code de déontologie est un guide sur les bonnes pratiques et contribue au renforcement de l'image et à la réputation de CBAO. Il vise à définir un référentiel commun qui comprend aussi bien les valeurs de l'institution, que les principes d'action et les règles de bonne conduite communes permettant à chacun d'exercer ses responsabilités.

 

Un Comité de pilotage dédié ainsi qu'un groupe de travail et un Comité des textes réglementaires ont été constitués en vue de rédiger le code de déontologie.

 

LA DEMARCHE

La démarche déontologique engagée par la banque a été inspirée des best practises en la matière. Forte d'une grande expérience et d'un savoir faire, Mme Faiza Idrissi KAITOUNI, Déontologue du Groupe CBAO Attijariwafa bank, a piloté les différentes phases du projet, notamment :

 

  • La constitution d'un Comité de Pilotage de déontologie présidé par M.RAGHNI,
  • La constitution d'un Groupe de Travail désigné par le Comité de Direction,
  • L'animation de plusieurs ateliers de travail et de réunions sur l'approche à adopter,
  • La réflexion et la rédaction du code de déontologie et d'un support didactique sous forme de bande dessinée,
  • L'élaboration du programme de lancement et de diffusion,
  • La proposition et présentation de l'ensemble du projet pour validation au Conseil d'Administration.

 

Pour la déontologue du Groupe, une consultation menée auprès d'un échantillon représentatif de 200 collaborateurs de différentes entités et niveaux hiérarchiques de la banque a représenté un élément essentiel dans le processus de mise en place de la démarche déontologique. En effet, l'analyse des remontées d'information sur cette population cible a permis d'expliquer la démarche et de recueillir des éléments pouvant aider à la rédaction du code et à son adhésion.

 

Le présent Code de déontologie a pour but de définir les attentes de CBAO afin de préserver sa réputation, en établissant des règles de conduite en matière de confidentialité, de conflit d'intérêts et d'éthique professionnelle.

 

Pour atteindre ce but et afin de conserver la confiance du public et maintenir la qualité du climat de travail, les cinq principes fondamentaux du code suivants doivent guider notre conduite : Principe de LOYAUTE, Principe d'EGALITE, de l'interdiction de HARCELEMENT, s'écarter des CONFLITS D'INTERETS, éviter les DELITS D'INITIES

 

CBAO : le Code de bonne conduite en exemple .... suite présentation des articles

 

Art 2 : Le Principe d'égalité

Les collaborateurs s'imposent, dans l'exercice de leur fonction, un devoir de neutralité par rapport aux opinions politiques et aux convictions religieuses. Ils s'interdisent toute forme de discrimination, fondée en particulier, sur la race, la nationalité, le sexe, l'âge ou l'infirmité.

 

CBAO Groupe Attijariwafa bank favorise l'égalité des chances entre collaborateurs, clients et fournisseurs qui sont traités en toute neutralité et évalués sur des critères objectifs.

 

Les procédés d'approche, de vente et de négociation avec les clients et/ou fournisseurs s'effectuent sur des bases honnêtes et équitables.

 

Art 3 : L'interdiction de harcèlement

Toute forme d'intimidation ou de harcèlement de quelques nature que ce soit, exercé par un collaborateur au détriment d'un collègue, client, fournisseur ou visiteur est formellement interdite.

 

3.1. Au sens du présent Code, est considéré comme harcèlement ou intimidation tout comportement affectant la dignité de la personne dans le cadre du travail, notamment lorsqu'il présente l'un des caractères suivants :

  • Un comportement intempestif, récurrent, abusif ou blessant pour la personne qui en est l'objet,
  • Un comportement créant un climat d'intimidation, d'hostilité ou d'humiliation à l'égard de la personne qui en est l'objet.

Le comportement visé peut être physique, moral, sexuel, verbal, écrit ou de toute autre nature constatée.

 

3.2 Si un collaborateur pense être victime de harcèlement, s'il en est témoin ou s'il reçoit une plainte relative à un tel comportement, il doit le signaler au Déontologue et/ou au Capital humain.

 

3.3 Les mesures de rétorsion à l'encontre des personnes déposant des réclamations pour des motifs de harcèlement ou de discrimination sont interdites.