2007-12-09 - La MTOA s'implique dans le développement économique et social en Casamance

L'industrie sénégalaise, moteur du développement national : l'exemple nous été fourni le 5 décembre 2007 à Ziguinchor lors d'une sympathique cérémonie de dons de la MTOA aux familles de ses 830 planteurs de tabac des régions de Casamance et de Kaolack.

 

MTOAfoyer MTOAhonneur

Cette manifestation s'inscrit dans le cadre de l'appui aux populations rurales, de la préservation de l'environnement et dans la contribution de la MTOA à la lutte contre la pauvreté initiée par les autorités du pays.

Elle a été présidée par le Gouverneur Léopold WADE, représentant le Président de la République, en présence du représentant de Mr Abdoulaye BALDE, Secrétaire Général de la Présidence de la République, des représentants des Ministères de la Santé, de l'Environnement et de hautes personnalités locales.

 

MTOAgouverneur MTOAremisedons

 

Chaque famille de planteur a bénéficié d'un fourneau Diambar à foyer amélioré, d'une moustiquaire imprégnée et d'un lot de produits sanitaires (eau de javel et savon liquide), autant d'outils qui lui permettront d'améliorer son cadre de vie, de lutter contre la déforestation, le paludisme et le choléra.

 

A la suite des autorités qui ont salué l'initiative de la MTOA qui a valeur d'exemple comme engagement social et citoyen, les planteurs ont renouvelé leurs remerciements à la MTOA pour la qualité de son appui au développement, qui se manifeste par :

-Une assistance technique à la production, grâce à une équipe de 6 techniciens du développement rural, qui leur assurent un encadrement de proximité à moto,

-Un appui matériel par la construction de clôtures, d'abris, de margelles de puits,

-Une aide à la diversification de cultures de rentes : oignon, tomate, maraîchage, reboisement,

-Une garantie de rachat de la production, et de paiement à un bon prix (700 frs le kg) ;

 

Autant d'atouts qui ont fait de la tabaculture la meilleure culture de rente de la région, et un excellent levier de développement économique et social.

 

MTOAplanteurs MTOAplants

La tabaculture en Casamance répond à un engagement social de la MTOA car notre climat n’autorise que la culture de tabac brun qui n’est pas utilisé dans la fabrication de ses cigarettes. La production locale est intégralement exportée aux USA, dernier bastion du tabac à chiquer.

Expérimentale au départ, cette tabaculture a fédéré des énergies, des espoirs qui ont fait de cette filière un levier stratégique du développement régional auquel ont adhéré plus de 830 planteurs, hommes et surtout femmes, qui font vivre aujourdhui plus de 10 000 personnes.

Monsieur Claude MULLENDER, Directeur Général de la MTOA a tenu à affirmer aux planteurs et aux autorités la volonté du groupe Imperial Tobacco de s’impliquer durablement dans le développement de la Casamance, en intensifiant et diversifiant l’appui multiforme aux planteurs et surtout en développant de nouvelles cultures spéculatives qui assureront aux cultivateurs des revenus complémentaires au tabac, dont la consommation mondiale est en baisse, en raison de la lutte généralisée contre le tabagisme.

C’est dans ce cadre que la MTOA a engagé un programme expérimental de plantation de bigaradiers, variété de citrons très prisée par l’industrie pharmaceutique, et envisage des essais de vetiver destinés à la parfumerie industrielle, et de jatropha, de son nom local Tabanani, pour la production de bio carburant.

MTOAtabac2 MTOAfeuille

 

 

MTOAfamille
MTOAtabanani

 

 

 

CFPMI 05/12/07