2008-06-01 - Déclaration d'Engagement du Secteur Privé et de la Charte nationale de lutte contre le SIDA

Grâce à la Coopération Technique Allemande (GTZ) et en particulier au Programme Sénégalo Allemand de Promotion de l'Emploi des Jeunes en Milieu Urbain (PEJU), un acte important vient d'être accompli dans la lutte contre le VIH au Sénégal avec la signature conjointe par toutes les organisations du Secteur privé de la Déclaration d'Engagement du Secteur Privé et de la Charte nationale de lutte contre le SIDA.

 

C'est en effet dans les salons de l'Hôtel  Méridien Président et  en présence du Ministre de la Santé du

Sénégal, et par un acte unifié, que les dirigeants de la Confédération Nationale des Employeurs du Sénégal (CNES), du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP), du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), de l'Union des Commerçants et Industriels du Sénégal (UNACOIS Jappo), de l'Union Nationale des Chambres de Métiers (UNCM) et de la Chambre des Métiers de Dakar (CMD) ont paraphé les deux documents marquant leur engagement fort dans la lutte contre cette pandémie.

 

Cet engagement va notamment permettre au Secteur privé de contribuer plus efficacement à la réponse multisectorielle et au déploiement de la stratégie nationale de lutte contre le SIDA.

 

Cette étape importante a été rendue possible grâce, d'une part à un partenariat public privé entre les organisations Secteur privé et le Programme PEJU/GTZ/Direction PME et, d'autre part à un accompagnement technique qui a permis de renforcer les capacités des organisations du Secteur privé dans la lutte contre cette pandémie.

Cette expertise technique mise à disposition par la GTZ, à travers le PEJU, a été assurée par le Dr Aïssatou CONTE, consultante, spécialiste technique du VIH en milieu professionnel.

 

Il est important de noter que la Charte nationale contre le SIDA a été élaborée à partir du Recueil des Directives Pratiques du Bureau International du Travail (BIT).

 

PhotoOPsida

 

 

Déclaration d´engagement du Secteur Privé du Sénégal

dans la lutte contre le sida

 

 

La pandémie du sida a pris l’ampleur d’une crise mondiale. C’est l’un des plus grands défis jamais lancés au développement et au progrès social. Dans les pays les plus touchés, cette pandémie gomme des décennies de croissance, détruit l’économie, menace la sécurité et déstabilise les sociétés.

 En Afrique subsaharienne, où elle a d’ores et déjà un impact dévastateur, le sida crée un état d’urgence.

Par-delà la souffrance qu’elle impose aux individus et à leur famille, le sida affecte profondément le tissu social et économique des sociétés. Il est devenu une terrible menace pour le monde du travail : il frappe le segment le plus productif de la main-d’oeuvre, réduit ses gains, accroît considérablement les dépenses des entreprises de tous les secteurs d’activité parce qu’il réduit la production, augmente les coûts du travail, induit une perte de compétences et d’expérience.

 Il représente en outre une menace pour les droits fondamentaux au travail, notamment avec la stigmatisation et la discrimination dont sont victimes les travailleurs infectés ou affectés par le sida. Le sida, avec ses conséquences, frappe plus durement les groupes vulnérables que sont les femmes et les enfants, car elle accentue les inégalités entre hommes et femmes et aggrave le problème du travail des enfants.

Au Sénégal, malgré un taux de  prévalence qui est de 0,7% selon l’Enquête Démographique et Sanitaire N° 4 de 2005, l’épidémie  reste concentrée avec des groupes vulnérables et des régions du pays, au niveau desquels les taux sont largement supérieurs à la moyenne nationale.

C’est la raison pour laquelle, le Gouvernement, les partenaires sociaux, ainsi que les principaux acteurs de la société, s’accordent à reconnaître que la pandémie du sida a des effets dévastateurs sur les travailleurs et leurs familles, ainsi que sur les entreprises. Le sida risque d´hypothéquer les efforts de développement du pays, si des mesures énergiques appropriées ne sont pas prises, dont la lutte contre le sida dans le monde du travail.

Le Gouvernement et les partenaires sociaux ont exprimé une ferme volonté d’accorder une attention particulière à la lutte contre le sida dans le monde du travail.

 

C’est pourquoi, nous, Secteur Privé du Sénégal,

 

Conscients de la nécessité de nous impliquer dans la réponse multisectorielle à la pandémie du sida, par le biais de nos pratiques de Responsabilité Sociale d’Entreprise,

 

Nous nous engageons à :

 

*       Inscrire nos interventions dans la Politique et les principes de lutte contre  le sida du gouvernement du Sénégal ;

*       Lutter contre le  sida dans le monde du travail au Sénégal, conformément aux directives du Bureau  International du Travail ;

*       Signer et respecter les principes de la Charte nationale de lutte contre le sida ;

*       Créer des Comités internes de Lutte contre le Sida au sein de nos organisations et de nos entreprises, ou nommer des points focaux, ainsi qu’appuyer la mise en œuvre des activités définies dans les plans d’actions élaborés par ces Comités de Lutte contre le Sida ou ces points focaux ;

*       Assurer la  Prévention de la transmission du VIH  par l’éducation, l’information et la formation ;

*       Créer les conditions pour assurer la santé et la sécurité au travail ;

*       Promouvoir le Dépistage Volontaire et Anonyme ;

*       Respecter les principes de confidentialité, de non discrimination et d´égalité entre hommes et femmes

*       Apporter l´assistance, et le soutien, nécessaires aux Personnes vivant avec le VIH   au sein de nos entreprises ;

*       Apporter notre appui aux communautés en collaboration avec l’Etat, la Société civile, les Institutions locales et Internationales.

Conscients de la pertinence de l’harmonisation et de la mutualisation des efforts entre acteurs du Secteur Privé, nous entendons :

 

*       Fédérer nos efforts et favoriser les synergies entre les organisations, en vue d´une action efficace et coordonnée dans la lutte et d´une plus grande solidarité entre le secteur formel et le secteur informel;

*       Engager des mesures conjointes, notamment dans les domaines de la prévention et de la prise en charge médicale, psychosociale et nutritionnelle des Personnes vivant avec le VIH ;

*       Partager des informations utiles et les bonnes pratiques de lutte contre le sida en milieu du travail.

Nous, Secteur Privé du Sénégal, attendons du Gouvernement et des Partenaires au développement :

 

*       Qu’ils soutiennent nos actions et intègrent la lutte contre le sida en milieu du travail dans les Programmes d’appui au Secteur privé ;

*       Qu’ils créent davantage de conditions pour faciliter l’accès aux services de prévention et de soins aux Micro Petites et Moyennes Entreprises du Secteur formel et informel.

 charte