2010-01-30 - COOPERATION- 17,8 milliards FCfa de l'Union européenne au Sénégal


L'Union européenne et le Sénégal ont signé, hier, l'Addendum n°2 du document de stratégie de coopération et deux conventions de financement dans le cadre du 10ème Fonds européen de développement (Fed). C'est un montant de 17 milliards FCfa qui permettra de financer des actions prioritaires.

 

Le partenariat entre le Sénégal et l'Union européenne s'est renforcé par la signature, hier, de deux conventions : l'une portant sur l'appui à la réforme de la justice, et l'autre concerne l'appui aux acteurs non étatiques. Ces deux conventions et un addendum 2 au document de stratégie de coopération et au programme indicatif national pour un montant total de 17,840 milliards FCfa qui contribuera de manière substantielle au financement d'actions prioritaires. « L'addendum permettra la mobilisation d'une contribution supplémentaire de 11,8 millions d'euros (7,740 milliards de FCfa) supplémentaires accordée au Sénégal au titre du Flex pour pallier les effets de l'instabilité des recettes d'exportation », a souligné le ministre d'Etat, ministre de l'Economie et des Fiances, Abdoulaye Diop, qui a relevé toute la pertinence de la signature de la seconde convention de 5 milliards de francs Cfa pour les acteurs non étatiques qui s'inscrit dans le prolongement du Programme 9ème Fed.

 

L'appui aux acteurs non étatiques est fondé sur leur apport à l'émergence de la bonne gouvernance, d'une part et, d'autre part, à la prise en charge des couches vulnérables. « L'expérience montre que la société civile joue un rôle clé essentiel pour venir en aide aux plus faibles et démunis, pour défendre les opprimés, ceux qui souffrent de discrimination en raison de leurs croyances, leurs différences ou leurs engagements », explique le chef de la Délégation de l'Union européenne au Sénégal, Gilles Hervio. Les différents projets en cours d'exécution dans le domaine de la bonne gouvernance, des droits de l'homme et de soutien aux personnes vulnérables ont enregistré des résultats encourageants. Ces acquis ont inspiré l'Union européenne à continuer à soutenir la société civile dans le cadre du 10ème Fed. Aussi, la signature de cette convention donne le coup de démarrage de la réalisation des infrastructures d'assainissement dans les villes secondaires. L'Union européenne n'attend que l'octroie des sites et une clarification sur les nouvelles options dans le domaine de l'eau et de l'assainissement et la préparation active des dossiers d'appel d'offres par l'Onas pour la mise en œuvre de du projet pour lancer les travaux.

Plus d'infos sur http://www.lesoleil.sn/article.php3?id_article=55437