2010-06-02 - COOPERATION SENEGAL-USA- Croissance économique : l'USAID salue les ''progrès considérables''


En 2009, chaque dollar investi par les Etats-Unis pour soutenir la croissance économique sénégalaise a rapporté 3,5 dollars de plus, indique l'Agence américaine pour le développement international (USAID) qui fait état de ‘'progrès considérables'' dans ce domaine.

 

‘'Dans le secteur de la croissance économique, des progrès considérables ont été réalisés en 2009. Chaque dollar que l'USAID a investi dans l'ensemble des activités de croissance économique a rapporté 3,5 fois de plus'', écrit Kevin Mullay, directeur de l'USAID, dans un document publié mercredi à Dakar.

 

Aussi, les Etats-Unis ont permis à des entreprises sénégalaises d'exporter des produits naturels, avec un chiffre d'affaires de 10 milliards de francs CFA, soit le double de ce qui était attendu pour cette année-là, a indiqué Mullally.

 

Il prenait part à la réunion consacrée à la revue annuelle (2009) de la coopération entre les Etats-Unis et le Sénégal, pour la période 2006-2011. La croissance moyenne du Sénégal pour les quatre dernières années est de 2,9%. Ce qui est loin de l'objectif de 7% attendu par l'USAID.

 

Sa coopération avec les Etats-Unis a permis au ministère de l'Education du Sénégal d'achever la construction de neuf collèges en 2009. Ce qui porte à 76 le nombre de collèges construits avec le soutien de l'USAID depuis 2005, a indiqué le directeur de l'USAID dans ce document lu en présence des fonctionnaires du ministère de l'Economie et des Finances.

 

Il a souligné ‘'les défis majeurs liés aux ruptures de stocks (de médicaments) à la Pharmacie nationale d'approvisionnement (PNA)'' du Sénégal. Ces ruptures, a-t-il souhaité, doivent être évitées parce qu'elles entraînent ‘'l'indisponibilité de médicaments indispensables à la lutte contre la mortalité et la morbidité maternelles''.

 

Grâce à un programme américain de lutte contre le paludisme, le pourcentage de ménages disposant au moins d'une moustiquaire imprégnée, au Sénégal, est passé de 36% en 2006 à 63% en 2009, a noté Mullay. Il a exhorté les autorités sénégalaises à ‘'empêcher l'augmentation du taux de prévalence'' du VIH/Sida, qui est actuellement de 0,7%.

 

Le budget que l'USAID alloue à sa coopération avec le Sénégal est passé de 14 milliards de francs CFA en 2005 à 50 milliards de francs CFA en 2010, avec un taux de décaissement --- de l'ordre de 72%, actuellement --- en hausse depuis 2006, a-t-il dit.

 

L'USAID et le gouvernement ont démarré, cette année, trois programmes étalés tous sur cinq ans et axés sur la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance, l'eau et l'assainissement, et l'amélioration de la qualité de l'enseignement moyen.

 

‘'Je ne peux pas manquer de mentionner le conflit larvé qui perdure dans la région casamançaise et continue de menacer la stabilité. Il est très important de résoudre ce conflit pour permettre le développement économique de cette région riche en ressources, et cela reste une haute priorité pour le gouvernement des Etats-Unis'', a écrit Jay Smith, chargé d'affaires à l'ambassade des Etats-Unis au Sénégal, qui prenait part à la rencontre d'évaluation.

 

En 2009, un milliard de francs CFA des Etats-Unis est allé au processus de paix en Casamance, où sévit une rébellion armée depuis 1982, a fait savoir Néné Mboup Dieng, directrice de cabinet du ministre de l'Economie et des Finances du Sénégal.

02 Plus d'infos sur http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=69140