2011-01-17 - COOPERATION CHINE SENEGAL-Pékin débloque 50 milliards de FCfa pour l'Energie et l'Agriculture


Le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye et le vice-Premier ministre chinois, Hui Liangyu, pour le premier acte officiel de sa visite au Sénégal, ont signé, hier, au siège de la Primature deux accords et deux lettres d'échanges pour plus de 50 milliards de francs Cfa portant sur l'énergie et l'agriculture. C'était en présence des ministres d'Etat, Me Ousmane Ngom et M. Karim Wade, et de plusieurs membres du gouvernement, de diplomates et d'experts des deux pays.

 

Lors de l'allocution adressée à son hôte, le chef du gouvernement sénégalais a souligné que les accords paraphés illustrent « le dynamisme exemplaire » de la coopération sino-sénégalaise. Me Souleymane Ndéné Ndiaye s'est félicité de « la richesse de notre coopération bilatérale qui a fait un bond, cinq ans après sa reprise ».

 

Cette visite sera l'occasion de passer en revue les projets de la coopération bilatérale qui connaissent déjà un niveau d'avancement très appréciable tels que le projet présidentiel du Grand Théâtre national, le Musée des civilisations noires, la réhabilitation des stades régionaux, mais aussi le renouvellement du parc de « cars rapides » par le biais du montage au niveau de la société Senbus de bus de marque chinoise qui roulent déjà à Dakar, sans oublier les importants soutiens pour résorber le déficit en électricité et la modernisation de l'agriculture sénégalaise.

 

Pour sa part, le vice-Premier ministre chinois a promis que son pays va élargir la coopération à plusieurs domaines comme la culture, l'agriculture et le sport, entre autres secteurs. Le séjour au Sénégal du vice-Premier ministre Hui Liangyu a débuté, hier dans la matinée, avec son accueil sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor par le ministre d'Etat Karim Wade, ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l'Energie, dont le département ministériel est particulièrement concerné.

 

En effet, le premier accord concerne un prêt d'environ 35 milliards de francs destiné à l'exécution du projet de réhabilitation et d'extension du réseau de distribution du courant électrique de Dakar. Ce projet va « améliorer et stabiliser » la qualité de l'électricité pour 300.000 foyers et permettre à 150.000 ménages d'accéder au réseau électrique. Le délai du prêt remboursable est fixé à 20 ans et le taux d'intérêt annuel est de 2%.

 

Le deuxième accord autorise la Chine à fournir au Sénégal une aide non remboursable d'environ 4,5 milliards de francs. Cette somme est destinée à la réalisation des projets convenus entre les deux gouvernements avec des modalités pratiques de mise en vigueur qui seront définies d'accord parties. Le premier échange de lettres porte sur le l'ajustement du délai de grâce pour le prêt préférentiel Eximbank prévu dans l'accord-cadre signé le 10 mars 2010. A travers le deuxième échange, la Chine consent à envoyer au Sénégal une mission technique de 13 membres (9 agronomes, 2 mécaniciens et 2 interprètes). Le coût de cette mission d'assistance technique est de 720 millions de francs.

 

Etant lui-même chargé de l'Agriculture et de la Pêche, entre autres compétences, le vice-Premier ministre Hui est à la tête d'une délégation comptant plusieurs responsables du secteur de l'agriculture. Cet intérêt pour les questions agricoles est la suite logique de la stratégie affichée par la Chine en matière de coopération agricole avec l'Afrique. Le Sénégal pourrait être un maillon important de cette stratégie au regard de ses potentialités et des politiques mises en œuvre dans le cadre de la Goana pour accélérer le développement de ce secteur.

Plus d'infos sur

http://lesoleilmultimedia.com/V1/index.php?option=com_content&view=article&id=1060:cooperation-sino-senegalaise--pekin-debloque-50-milliards-de-fcfa-pour-lenergie-et-lagriculture&catid=78:a-la-une