2011-05-20 - COOPERATION SENEGAL BELGIQUE- Bruxelles mobilise 34,5 milliards pour les secteurs sociaux


Quelque 34,5 milliards de francs CFA sont mobilisés par la Belgique pour appuyer des infrastructures de base en hydraulique et assainissement mais aussi dans les secteurs de la santé et de l'éducation, a indiqué, jeudi à Dakar, son ambassadeur, Sami G. Godart.

 

S'exprimant lors de la présentation de la revue annuelle conjointe du programme coopération entre les deux pays, M. Godart a souligné l'importance de cette réunion qui permet de faire un examen de tout ce qui a été réalisé.

 

‘'L'objectif de cette réunion annuelle est précisément de voir combien de financements ont été mobilisés dans l'enveloppe de départ'', a-t-il rappelé.

 

Cette rencontre était présidée par le directeur de cabinet du ministère du Budget, Cheikh Sidiya Bèye.

 

‘'Cette rencontre nous a permis de faire un inventaire des problèmes qui se posent et d'essayer de définir des solutions pour les régler'', a souligné l'ambassadeur.

 

Les axes prioritaires du programme de coopération de quatre ans (2010-2013) déterminent deux grands secteurs d'intervention : la santé et les soins médicaux (y compris des volets sociaux) ainsi que l'hydraulique dans la zone rurale.

 

‘'Il s'agit de l'accès à de l'eau potable pour le maximum possible de populations'', a précisé l'ambassadeur de la Belgique non sans déplorer des problèmes de retard d'exécution.

 

Pour lui, ce sont de grands projets qui s'exécutent dans la continuité, avant de relever des problèmes techniques, de qualité d'eau et de dégagement de moyens financiers.

 

Cela permet, selon l'ambassadeur, de se questionner s'il y a des difficultés sur le terrain, si une bonne de la mission s'est déroulée sur le terrain, afin de mettre en commun cette expérience de vues pour que tout soit rétabli ou repensé.

 

Toutefois, le diplomate a noté que la Belgique est un Etat fédéral alors, ce montant destiné à financer un programme de coopération est le concours des communautés et des initiatives privées qui n'entrent pas dans les statistiques.

 

‘'Le programme se terminera en 2013 ainsi, nous avons le temps de réfléchir pour le futur'', a rassuré Sami G. Godart selon qui, la continuité est un des éléments fondamentaux de leurs actions.

 

‘'S'il y a d'autres besoins, nous sommes là pour répondre aux préoccupations des populations telles qu'elles l'expriment au travers des comités régionaux et des partenariats régionaux'', a assuré l'ambassadeur belge.

Plus d'infos sur http://www.aps.sn/aps.php?page=articles&id_article=80362