2009-01-26 - COOPERATION SENEGAL FRANCE- Sept milliards pour renforcer des projets de ressortissants


Le Sénégal et la France réitèrent leur engagement à dynamiser leur projet « Initiatives de Co-développement » mis en place conjointement en 2005. C'est dans ce cadre que le pays du Président Nicolas Sarkozy va financer à hauteur de 7,215 milliards de Fcfa, des projets que des ressortissants sénégalais établis à l'Hexagone initient au Sénégal.

 

Le Ministre d'Etat, Ministre de l'Economie et des finances, M. Abdoulaye Diop, et l'Ambassadeur de France au Sénégal, M. Jean-Christophe Rufin, vont procéder ce lundi 26 janvier 2009 au cabinet du ministère de l'Economie et des finances, à la signature de deux conventions de financement d'un montant total de sept milliards deux cent quinze millions de FCfa (onze millions d'euros). Le service de presse de l'ambassade de France, dans un communiqué qui nous est parvenu, indique que ces conventions sont destinées à renforcer les initiatives portées par les ressortissants sénégalais établis en France en faveur du développement social et économique du Sénégal.

 

La même source rappelle que le projet « Initiatives de Co-développement » est mis en place conjointement par la France et le Sénégal depuis 2005. Ses résultats particulièrement encourageants conduisent aujourd'hui à la signature de deux nouvelles conventions. La première concerne le « Développement Solidaire des régions d'origine des ressortissants sénégalais établis en France ». Il a pour objectif de prendre en charge des projets d'appui au développement local, portés par les associations de ressortissants sénégalais établis en France. Cette convention s'élève à un milliard trois cent onze millions neuf cent quatorze mille FCfa (deux millions d'euros).

 

Le Service de Presse de l'Ambassade ajoute que la seconde convention, le « Programme d'Appui aux Initiatives de Solidarité pour le Développement (Paisd) », d'un montant de cinq milliards neuf cent trois millions six cent treize mille FCfa (neuf millions d'euros), s'étale sur une période de trois ans (2009 à 2011). Il renforce les initiatives de la communauté sénégalaise établie en France dans leurs actions de développement au profit de leur pays d'origine. Selon la même source, le programme en question s'articule autour de 5 axes : accompagnement des initiatives économiques, mobilisation de la diaspora qualifiée, appui au développement local, volontariat de solidarité pour le développement et la lutte contre la fracture numérique.