Management

PhotoMaelpar Mr Mael THIAM, Expert Marketing, Président du Club des Prestataires de la Maison de l'Entreprise du Burkina Faso

Il arrive très souvent que des managers accusent l'environnement ou alors les collaborateurs, alors qu'ils développent et nourrissent eux-mêmes les propres freins de leur entreprise.

 

Pendant ce temps, le monde devient de plus en plus un tissu complexe d'interconnexion, dynamique de fils d'Ariane et d'images. Tout change, et en permanence, alors courir, devient le seul moyen pour rester sur place.

 

Dans cet environnement mouvant, le manager doit prendre conscience du présent tout en développant une vision de l'avenir dont il a la responsabilité de la diffusion auprès de tous les acteurs de son entreprise.

Après quoi, le manager doit fournir l'orientation et la stimulation appropriées aux activités de son entreprise. Il doit aussi définir des méthodes nouvelles de motivation du personnel, de création et de distribution de nouveaux produits, affiner et modifier le positionnement de son entreprise. En somme, le Manager moderne doit sortir de sa coquille et prendre des risques.

 

Le Manager africain doit pouvoir s'inspirer des valeurs de sa tradition qui, du reste, a longtemps inspiré plusieurs théories du management moderne.

En Afrique, par exemple, la communication occupait une place fondamentale dans les relations sociales. Même l'architecture des villages imposait une fluidité de la communication pour autant que des barrières telles que les portes ne revêtaient aucune importance. Aussi, le Manager moderne doit incarner un citoyen modèle exemplaire dans son rôle et ses relations avec tous les acteurs de l'économie. Il doit plus que jamais apporter une valeur ajoutée dans son secteur d'activités d'abord, et à l'économie nationale ensuite.

 

Il a aussi la responsabilité de construire et faire partager une culture d'entreprise, laquelle basée sur l'équité, la loyauté, la justice, l'efficacité, l'engagement, le leadership partagé, etc...

 

Pour ce faire, le manager a besoin de développer des capacités qui lui permettent de comprendre et maîtriser son propre espace émotionnel, puis celui de ses collaborateurs en vue de mettre en place et d'animer un système de communion de l'ensemble de l'intelligence de son entreprise. En d'autre terme, le manager moderne doit être un véritable gestionnaire d'émotions.