0000-00-00 - COOPERATION SENEGAL CANADA- Suppression de l'aide au développement : Le Sénégal échappe au couperet

 

Sur la seule période 2009-2010, le Canada a accordé au Sénégal une aide au développement de près de 45 millions de dollars. Une perte d'une telle manne financière est impensable pour les nouvelles autorités qui peuvent se féliciter qu'Ottawa n'a pas intégré le Sénégal sur la liste des douze pays qui ne recevront plus son aide au développement.

 

L'atteinte de l'équilibre budgétaire fédéral à l'horizon 2015, qui passera par des coupes sombres visant à économiser 377 millions de dollars, va affecter durement l'aide au développement. Le gouvernement conservateur du Premier ministre Stephan Harper a décidé de supprimer l'aide au développement à une douzaine de pays dans le monde. L'information publiée par le quotidien La Presse de la semaine dernière n'est pas officiellement confirmée. La Presse de citer des sources internes de l'Agence canadienne de développement international (Acdi) qui devra aussi se séparer de près de 300 de ses employés. Le plan concocté par les Conservateurs prévoit  que l'aide bilatérale accordée aux pays suivants (le Rwanda, la Chine, le Cambodge, le Népal, la Zambie, le Zimbabwe et le Niger) sera supprimé.

 

D'autres verraient leur aide diminuer: l'Afghanistan, le Pakistan, la Bolivie, la Tanzanie, le Mozambique et la région des Caraïbes, à l'exception d'Haïti.  Le Sénégal échappe ainsi aux effets de la rigueur budgétaire canadienne. Notre pays pourra continuer à bénéficier des retombées du nouveau Plan d'action pour accroitre l'efficacité de l'aide du Canada. Le Sénégal a été désigné comme l'un des 20 pays ciblés dans le cadre de cette nouvelle stratégie. Les déboursés de l'aide officielle canadienne au Sénégal en 2009-10 se sont élevés à 46,45 millions de dollars canadiens. Cette somme a été attribuée aux thèmes prioritaires de l'enfance et jeunesse,  sécurité alimentaire et aux secteurs transversaux tels que la gouvernance, l'environnement et l'égalité entre les femmes et les hommes.  Globalement, depuis 1962, le Canada a injecté au Sénégal par l'entremise de l'Acdi plus d'un milliard 200 millions de dollars en aide publique au développement.

 

Echanges commerciaux en hausse

 

Les échanges commerciaux entre le Canada et le Sénégal ont plus que doublé, selon une note de présentation du gouvernement canadien.  Ils sont passés  de 14,6 millions dollars en 2003 à 37 millions de dollars 2009. Cependant, en 2010, le taux des échanges bilatéraux a chuté de 20,7 % pour s'établir à 29,3 millions de dollars. Les exportations canadiennes, composées principalement de céréales, graisse et huile, machines mécaniques et véhicules étaient estimées à 28,2 millions de dollars canadiens en 2010 alors que les importations, constituées principalement de poisson, fruits de mer, machinerie et d'équipements médicaux, s'élevaient à 1,1 million de dollars canadiens pendant la même année. La cinquantaine d'entreprises canadiennes présentes au Sénégal s'illustrent dans les mines, la santé, l'édition, les télécommunications, l'énergie et les infrastructures.

 

La décision d'Ottawa de supprimer l'aide bilatérale soulève de nombreuses critiques, chez les Ong notamment. Ces dernières estiment qu'une telle situation pourrait être dramatique pour des projets comme la prévention du sida, la lutte contre la malnutrition, la vaccination et la formation de la main d'œuvre. Cependant, Ottawa va maintenir l'aide multilatérale accordée à des organismes comme le Programme alimentaire mondial, l'Unicef... . «Notre crainte, c'est qu'on supprime des programmes qui sauvent des vies», a précisé Jean-François Tardif, directeur général de Résultats Canada, organisme luttant contre la pauvreté. «Parce que là, on ne peut plus dire que ce sont des coupes qui ne font pas mal. Ce sont des coupes qui vont se traduire par des vies qui auraient pu être sauvées. Ce sont des morts inutiles. Et c'est très sérieux», ajoute Tardif  dans les colonnes de la Presse.

Plus d'infos sur http://www.walf-groupe.com/actualites/economie/4189-suppression-de-laide-au-developpement--le-senegal-echappe-au-couperet-du-canada.html