2008-04-19 - LABORATOIRE GSK- Le projet santé dans les îles du Saloum

« Notre mission est d'améliorer la qualité de vie pour que chaque être humain soit plus actif, se sente mieux et vive plus longtemps. Nous nous engageons ainsi, au quotidien, dans des actions concrètes, auprès des professionnels de santé, des patients, des pays en développement. »

Le projet de santé des îles du Saloum, au Sénégal, développe un modèle de gestion communautaire de la santé susceptible d'être reproduit dans des zones similaires à l'intérieur du pays ou ailleurs en Afrique

Le Projet santé dans les îles du Saloum (Psis) financé par la firme GlaxoSmithKline à hauteur de 350 millions de FCfa a déjà réalisé plusieurs actions sur le terrain.

 

Des agents de Santé ont bénéficié de sessions de formation ; plusieurs ouvrages d'assainissement ont été construits ainsi que le relèvement de certains plateaux techniques.

L'impact du Projet santé des îles du Saloum (Psis) commence à se sentir. Plusieurs structures sanitaires ont été équipées, les agents ont reçu des formations. A cela s'ajoute la construction de latrines. « Ce projet a pour but de mettre en place un modèle en gestion de soins en milieu insulaire reproductible »,, souligne le coordonnateur du projet, le docteur Idrissa Talla.

 

Le projet comporte un volet important réservé à la sensibilisation pour l'hygiène corporelle et à la gestion des ordures. Il faut rappeler que le relèvement du plateau technique, le renforcement de l'Information, l'éducation et la communication (Iec) pour les programmes prioritaires et l'amélioration de la couverture vaccinale font partie des résultats attendus.

« Nous avons effectué une tournée de restitution. Nous voulons que les populations s'approprient ce projet », indique Idrissa Talla. Par ailleurs, ce projet a prévu de rénover des conduites d'eau et de réfectionner d'autres infrastructures hydrauliques.

 

La firme pharmaceutique, GlaxoSmithkline, accompagne de façon très positive les efforts de 31 pays africains dans leur combat contre les grandes pandémies et épidémies telles que le paludisme, le Sida et les filarioses lymphatiques. Pour tous les efforts de la firme en faveur du système, le Président-directeur général de GlaxoSmithKline, le Dr Jean-Pierre Garnier a été élevé au grade d'Officier dans l'Ordre national du Mérite du Sénégal. « Chacune de vos actions mériterait, à elle seule, une décoration tant leur impact dans la vie des populations bénéficiaires est bénéfique. Mais vous conviendrez avec moi que le nombre d'actes de reconnaissance, quel qu'il soit, ne saurait traduire entièrement la gratitude du peuple sénégalais et de son président à votre endroit », fait remarquer le ministre de la Santé et de la Prévention du Sénégal.

 

La Fondation GSK a été créée en 1998 à l'initiative de la filiale française du laboratoire GlaxoSmithKline. Le Conseil d'administration de la Fondation, présidé par Michèle Barzach, Ministre français délégué à la Santé et à la Famille de 1986 à 1988, a choisi de centrer l'action de la Fondation sur l'aide aux personnes atteintes du VIH/SIDA dans les pays en développement, et plus particulièrement en Afrique.

C'est ainsi que la Fondation d'entreprise GSK France a décidé le 9 Décembre 2007 l'octroi d'une nouvelle aide de 710 000 euros pour soutenir la réalisation de 9 nouveaux programmes de soins en faveur des personnes atteintes d'infection par le VIH en Afrique. Des pays concernés : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Madagascar, Mali, Maroc et Togo.