2007-09-22 - KFW appuie la création de deux institutions de micro finance en milieu rural

*COOPÉRATION Sénégalo allemande : 1, 797 milliards F Cfa pour créer deux institutions de micro-finance

Le gouvernement de la République fédérale d'Allemagne (Rfa) a financé, pour un montant de 01 milliard 797 millions de francs CFA, un projet de création de deux institutions de micro-finance au Sénégal.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Abdoulaye Diop a procédé, hier, vendredi 21 septembre 2007, à la signature de cet accord de coopération financière avec l'ambassadeur d'Allemagne à Dakar.

Ces deux institutions de micro-finance ayant statut de Société anonyme (S.A) en milieu urbain et rural, s'inscrit, selon M. Diop, dans le cadre de l'initiative pour la micro-finance en Afrique subsaharienne lancée en 2005 par le gouvernement allemand. « La signature de l'accord de coopération confirme l'engagement et la volonté du gouvernement de la République fédérale d'Allemagne à appuyer la République du Sénégal dans sa promotion de la micro-finance, notamment commerciale, et ainsi faciliter l'accès au financement pour les petites et moyennes entreprises », a dit Abdoulaye Diop.

Pour lui, ce financement constitue un appui de la coopération allemande à la mise en œuvre de la lettre de politique sectorielle pour la micro finance, notamment l'axe stratégique n° 2 du plan d'action.

« En effet, a-t-il poursuivi, cet axe vise la diversification et l'extension de l'offre de produits et services financiers particulièrement en milieu rural où l'accès des populations à ces produits et services est encore insuffisant ». D'autre part, le ministre de l'Economie et des Finances a rappelé que « le gouvernement du Sénégal a adopté en décembre 2004 sa lettre de politique sectorielle sur la micro-finance », soulignant que cette politique s'inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre la pauvreté qui vise trois objectifs.

Il s'agit de favoriser l'accès à des services de micro finance viables à une majorité de micro-entrepreneurs ou de ménages pauvres ou à faibles revenus.

Il cherche également à réduire la pauvreté par un accès pérenne et accru à des services financiers, permettre aux ménages et aux entrepreneurs d'améliorer leurs revenus et leurs conditions d'existence

La création des deux institutions sera assurée par les investisseurs privés « Micro-Cred » pour le milieu urbain et « Finance » pour le développement économique et social (FIDES), spécialisé dans la micro-finance rurale.